vendredi 27 juillet 2018

gom#65 - Autour des Sommets ...

Le relevé GPS
Aujourd'hui c'est sans doute notre dernière balade avant notre retour en Europe continentale, nous nous sommes donc choisi quelque chose de beau et difficile pour en avoir plein les mirettes et conserver ces souvenirs pendant l'été...

Le but du jeu est d'effectuer le tour des pics rocheux (el Roques) les plus élevés de l'île, il s'agit du Roque de Ojilla puis du Roque de Zarcita, puis nous passerons juste sous le Roque de Aguando.

La courbe dynamique relevée.
Le sentier est difficile pour plusieurs raisons, il est long, beaucoup de dénivelés alternés mais aussi très technique. En effet, nombreux sont les passages en semi-escalade dans des endroits escarpés, abruptes et vertigineux.
Passages techniques peut-être mais c'est le prix à payer pour des vues imprenables sur ces panoramas du Parc National du Garagonay .

L'idée ensuite est de rejoindre San Sebastian en descendant dans la vallée sur un 1000m de dénivelé, parcours que nous connaissons déjà, qui nous amènera directement au bateau...

Les statistiques seront:
Longueur totale: 22.23km
Temps total: 9h21 avec 2h36 de pauses
Cumul de dénivelé: +824 / -1924 (2748m en tout)


Aloés en fleur

On pose devant Aguando


Toujours le célèbre Aguando



Ici, la chaîne complète, les deux premiers sont Zarcita, puis Ojilla dans les nuages

La chaîne vue de l'autre coté lors de notre pause déjeuner

Les "tours" volcaniques, ce sont des "dykes" ou filon de roche.

Il faut souffrir un peu pour arriver là, mais cela vaut le coup !

Les eucalyptus qui périrent lors de l'incendie de 1984


Notre descente vers la vallée


Arrivée à San Sébastian avec, Ô miracle, une vue complète sur le Teide de Tenerife.
Tout en bas, en tout petit, vraiment tout petit, notre fidèle Jingle nous attend patiemment


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'oubliez pas de signer votre commentaire, soit en inscrivant votre nom dans "Nom/URL" soit en choisissant "Anonyme" et en signant à la fin de votre commentaire.